Nos professeurs en danse Classique

Photos : David Herrero et Nataly Robert

Sylive ALBINHAC

Danse Classique


Formée au conservatoire de Toulouse et à Mudra International , école de Maurice Béjart à Bruxelles , ou Sylvie a suivi une formation classique , contemporaine , théâtrale ainsi que du chant et du Rythme . Elle a eu la chance de pouvoir participer au sein de Mudra , à de nombreuses tournées nationales et internationales .
Danseuse des compagnies Joseph Russillo , Bruno Vandelli , Sara Ducat , James Carles et Alain Gruttadauria La Licorne .
Participation au court métrage : Transcendanses générations , chorégraphe Pierre Meurier .
Diplômée d’état en danse classique .
Workshop pour la compagnie ‘’ Les gens Charles ‘’
Jury au concours de la CND .

Sylvie en 3 Chiffres

  • 1987 : Entrée à Mudra , école de Maurice Béjart à Bruxelles … Et la découverte de grands professeurs , chorégraphes et Artistes … Une Sacrée équipe !!!
  • 1997 : l’année de naissance de ma fille , LA grande aventure !!!!!
  • Et 1 et 2 et 3 et 4 … : Une dédicace et un clin d’œil à un bel artiste cher à mon cœur …. Pour toi ‘’ A ‘’ : TOÏ , TOÏ , TOÏ … Love you .

“Les grands danseurs ne sont pas grands à cause de leur technique, ils sont grands à cause de leur passion” Martha Graham.

Sandra Marassé

Danse Classique


Avec plus de 25 ans d’expérience dans l’enseignement, elle attache une importance à enseigner la qualité et la justesse, qui amènent ses élèves à participer à de nombreux festivals et manifestations. Le centre peut se féliciter d’obtenir de belles réussites en concours et de nombreuses carrières professionnelles ont démarré au sein de l’école.

  • 1988-1990 : Ma formation au Centre International Rosella Hightower à Cannes.
  • 1996 : L’année depuis laquelle j’enseigne à Art Dance International.
  • 2004 : Année à partir de laquelle je suis devenue Directrice du Centre Chorégraphique de Toulouse.

“Danser c’est parler de soi. On entre sur scène nu, avec ses forces et ses faiblesses. On peut toujours essayer de se cacher, de se mentir…tout finit par se voir : le travail accompli ou celui que l’on n’a pas fait, la sincérité ou la culpabilité, le bonheur intérieur, la personnalité profonde. C’est de que j’ai appris ce jour-là avec violence : la danse est l’art de l’humilité.” Nicolas Le Riche.